Dossier : Argent-dette

Publié le : 22 janvier 2015 à 17:54
Mise à jour le : 25 septembre 2015 à 0:14

Si on vous demandait d’où vient l’argent, que diriez-vous?

Si vous n’êtes pas renseigné sur le sujet, vous répondriez sûrement qu’il est imprimé par la Banque du Canada. Ce qui est vrai, mais pas totalement.

En effet, la Banque du Canada imprime les billets de banque, mais ceux-ci ne représentent qu’une infime portion de l’argent qui est en circulation. Nous parlons ici d’argent «physique». Elle représente environ 10% de l’argent qui circule. Le 90% restant est de l’argent «scriptural». Ce sont des inscriptions comptables faites par les banques.

Et si on vous demandait à nouveau d’où vient l’argent, que diriez-vous cette fois?
Si vous répondiez qu’il provient des banques vous auriez tout à fait raison. Les banques créent l’argent à partir de prêts.

Par exemple, vous demandez un prêt hypothécaire de 250 000$ à votre institution financière. Celle-ci inscrit une dette de 250 000$ à votre compte. Elle vient de créer 250 000$ du néant. C’est ce qu’on appelle l’argent-dette.

En plus d’avoir le pouvoir de créer de l’argent presque à volonté et à partir de rien, votre institution financière vous fait payer des intérêts sur de l’argent qui n’existe pas.

Dans le système bancaire actuel, les banques peuvent créer autant d’argent que nous sommes capable d’en emprunter. Le montant total d’argent qu’il est possible de créer n’a qu’une seule limite réelle : le montant total de la dette. Sans dette, il n’y a pas de création monétaire.

Actuellement au Canada, le Bureau du surintendant des institutions financières (BSIF) impose une limite aux prêts que les institutions financières peuvent accorder. En effet, selon ce document émis par la Banque du Canada, les institutions financières canadiennes sont autorisées à créer des prêts jusqu’à concurrence de 23 fois le capital en réserve (ratio 23 pour 1).

Par exemple, pour un capital en réserve de 1 000 000$, une banque peut prêter 23 000 000$.

Voici une vidéo qui explique l’histoire et le fonctionnement de l’argent-dette :

Informations supplémentaires à venir.